Kit de survie linguistique a l’attention des francais vivant au Portugal.

Pratique Afin de comprendre des insultes portugaises sur la route, au bar du coin ou au stade de foot.

Quand on apprend une langue etrangere, ou aussi, si l’on cause a un etranger, souvent, le premier contact s’fait par l’insulte et J’ai vulgarite. On est forcement curieux de savoir De quelle fai§on insulter son prochain dans une langue « exotique ». En portugais, les expressions injurieuses seront grandes, ainsi,, comme en francais et bon nombre de langues europeennes, souvent en rapport avec le sexe.

A savoir : le portugais du Bresil demeure assez proche dans ses insultes au portugais d’Europe. Nous ne traiterons ici que du portugais europeen.

Caralho

Dans la fonctionnel, le commentaire « caralho » va designer 2 trucs. Soit l’on parle d’une bite (sexe masculin), soit on insulte quelqu’un (connard).

On peut le combiner avec « vai para o caralho« , c’est a penser « va te Realiser foutre ». Attention, je ne fais aucun traduction litterale, je ne fais que retransmettre un equivalent francais en terme de « gros mot ».

Une legende raconte que l’origine de ce mot viendrait des navigateurs, au cours des Grandes Decouvertes du XVIeme siecle. Le « caralho » est le « nid-de-pie », la place de vigie qui se degote concernant le plus bas des mats du navire. Quand on ne voulait plus voir quelqu’un, on lui disait d’aller la-bas, c’est a dire « vai para o caralho ». Ce n’est qu’une legende, l’origine du terme etant meme plus ancienne que la presence romaine en terres d’Iberie.

Le terme technique pour le poste de vigie d’un navire en portugais est « cesto da gavea ». Rien a voir donc.

Notre legende a peut-etre neanmoins un petit fond de verite. Nous parlons du plus grand mat du navire, qui avec metonymie, aurait pu se nommer au langage populaire des marins, « caralho ».

A savoir : il ne s’agit absolument pas d’un gros mot « soft ». En revanche, c’est tellement utilise qu’il en devient banal. Pensez au « fuck » anglais.

Karai

Quelques descendants de portugais en France, habitant generalement Notre banlieue parisienne, se seront appropries du mot « caralho », souvent entendu dans la bouche de leurs parents. Ne sachant moyennement l’ecrire, ils le retranscrivent « karai », « carai », « calai » mais aussi « kalai ». Bon, amis franco-portugais, c’est une faute ! On le retranscrit « caralho ». Et non, je ne porterais jamais un t-shirt avec KARAI ecrit dessus.

Foder

Cela s’agit d’un verbe, que l’on pourrait traduire avec « niquer ». « Vai-te foder » correspondrait lui a « va te faire foutre », un equivalent de « vai para o caralho » que nous venons d’observer.

« Foda », c’est l’acte du rapport sexuel lui-meme, que l’on pourrait traduire par « baise ». L’etymologie de « foda » est la meme que concernant le francais « foutre », du latin « futuo ».

Foda-se

On pourrait traduire « foda-se » avec « que ca aille se Realiser foutre ».

En termes d’emploi en permanence, c’est un equivalent de « putain ». Au nord du Portugal, les gens jamais tres bien eleves pourront l’utiliser pratiquement tel d’une virgule.

  • Foda-se, a gaja e boa = putain, la meuf est bonne.
  • Foda-se, perdemos o jogo = putain, on a perdu le match
  • Foda-se ! = Putain !

Attention, il ne faut nullement confondre « foda-se » avec « se foda ». Se foda s’emploie Afin de penser qu’on en a rien a lever.

  • Foda-se la o carro ! = Putain de bagnole !
  • Se foda o carro ! Rien a foutre une voiture !

Comme Afin de « caralho », il ne s’agit absolument pas d’un mot soft, meme si on le compare a « putain ». D’ailleurs, est-ce que « putain » est vraiment soft, si vous l’utilisez contre quelqu’un ?

Fodido

Derive du verbe « foder », on pourrait le traduire avec « nique ». O carro esta fodido, la voiture reste niquee. Petite distinction : quelque chose de « fodido », ca peut egalement etre quelque chose de match japan cupid tres chiant, de mechant, de dur a accomplir. En pertinent : quelque chose qui va parfois nous niquer.

Exemples

  • Este gajo e fodido = Ce mec est mechant.
  • Elle fodeu-te = il t’a nique

Pas terrible la traduction en « mechant », pas assez vulgaire.

Avec « caralho » et « foder », nous avons deja la grande majorite des insultes du quotidien.

Filho da puta

Souvent abrege au sein des commentaires des reseaux sociaux en FDP. Il s’agit evidemment du francais « gamin de pute ».

Puta que te pariu

C’est une variante de « filho da puta », bien plus imagee. Traduit litteralement, nous avons « pute qui t’a mis bas ». En bref, « ta mere la pute ».

S’utilise souvent comme ceci : « vai para a puta que te pariu ». Si je devais traduire ca en francais, je dirais « va niquer ta mere la pute ».

About Michelle Catherine

Michelle is co-founder, editor and #1 fan of Woolf Woolf. She lives 50% of her life in the real world, and the other 50% on twitter. Michelle is into recreational feminist problematising, vintage decadence, cycling, swing-dancing, and cultivating her Bettie bangs.